Poser un escalier en bois

Sommaire

Il existe aujourd’hui un large choix d’escaliers standards, avec une variété de formes, de matériaux et de finitions à des prix très abordables. L’escalier en bois est livré la plupart du temps préassemblé, il ne reste plus qu’à le poser.

La forme la plus courante est l’escalier droit ou quart tournant : d’un côté, il s’appuie contre le mur, de l’autre il est muni d’une rampe.

Voici les étapes à suivre pour poser votre escalier en bois en toute sécurité.

 

 

Zoom sur les escaliers

Les différents types d’escalier

Il existe différentes formes d’escalier :

Les 2 formes traitées dans cette fiche sont les plus courantes, l’escalier droit ou l’escalier quart tournant bas. Ces deux modèles s’appuient d’un côté contre le mur, et de l’autre sont équipés d’une rambarde.

Choisir son escalier

Avant de choisir votre escalier préfabriqué, vous devez déterminer précisément les contraintes du bâti à prendre en compte.

  • Mesurez les dimensions de la trémie et le reculement maximal de votre bâti.
  • Si la trémie n’est pas encore réalisée, effectuez les travaux d’ouverture dans votre plancher pour le passage.
  • Calculez les dimensions possibles de l’escalier et choisissez sa forme.

Bon à savoir : si le reculement est insuffisant pour placer un escalier droit, optez pour un escalier quart tournant bas qui permet de réduire la longueur du reculement nécessaire.

1. Préparez l’escalier

  • Mesurez avec précision la hauteur du sol à la dalle haute (revêtement compris).
  • Si elle est inférieure à la hauteur de votre escalier standard, recoupez l’escalier à la hauteur souhaitée.

Bon à savoir : la hauteur des escaliers préfabriqués peut généralement être rectifiée de quelques centimètres.

  • Pour fixer l’escalier au mur, percez le limon à la perceuse en plusieurs points selon la hauteur de votre escalier. Faites au moins 3 trous répartis en bas, au milieu et en haut de l’escalier.

Bon à savoir : si vous avez prévu de faire une finition particulière (peinture, vernis ou vitrification), appliquez-la avant la pose de votre escalier, pour accéder à toutes les zones sans difficulté.

 

2. Fixez un tasseau de support au niveau de la trémie

Cette étape est importante car il s’agit de fixer solidement un tasseau au bord de la trémie, qui servira ensuite de support de pose du haut de l’escalier.

  • Sciez un tasseau de la largeur de l’escalier à la scie égoïne.
  • Faites 3 trous espacés régulièrement sur le tasseau pour le fixer.
  • Relevez l’épaisseur d’une marche d’escalier (souvent 3 cm).
  • Placez-vous au niveau de la trémie, où va arriver l’escalier.

Bon à savoir : assurez-vous que votre escabeau est bien stable pour être en situation de sécurité et de confort lors de vos travaux.

  • Par rapport au niveau de la dalle finie, retirez une épaisseur de marche et marquez des repères.
  • Tirez un trait au crayon en suivant les repères et en vous assurant, à l’aide du niveau à bulle, que la ligne est horizontale.
  • Placez le tasseau aligné sous le trait, vérifiez son horizontalité avec le niveau à bulle, et repérez l’emplacement des 3 trous de fixation en y insérant une pointe ou une vis.
  • Retirez le tasseau du mur et percez les 3 trous au niveau des marques.
  • Enfoncez une cheville dans chaque trou.

Bon à savoir : choisissez le type et la taille des chevilles en fonction de votre support.

  • Enfin, replacez le tasseau et vissez-le à l’aide de la visseuse électrique.

Bon à savoir : si le bord de la trémie est formé par des solives, les tasseaux sont vissés directement dans le bois.

 

3. Assemblez poteaux et/ou quart tournant bas de l’escalier

Sur la volée droite d’escalier, il s’agit d’assembler, côté rambarde, le poteau d’arrivée en haut de l’escalier et le poteau de départ ou la partie quart tournant en bas.

Bon à savoir : suivez toujours les conseils du fabricant pour le montage de votre escalier.

  • Placez l’escalier sur le côté, sur des tasseaux, côté rambarde vers le haut.
  • Encollez les parties en contact avec le poteau d’arrivée avec de la colle spéciale bois.
  • Fixez le poteau à l’aide de la visserie fournie aux endroits prévus.

Faites de même pour le poteau de départ ou la partie basse quart tournant.

4. Positionnez l’escalier

Bon à savoir : pour manipuler l’escalier et ajuster sa position, vous devez au moins être deux personnes.

  • Soulevez l’escalier en prenant soin de ne pas heurter le mur.
  • Présentez-le en positionnant la marche palière (la marche du haut, qui arrive au niveau du palier) au-dessus du tasseau fixé au bord de la trémie.
  • Puis posez l’escalier, calé sur le tasseau et le long du mur de soutien.
  • À travers les trous déjà percés dans le limon, marquez les emplacements correspondants sur le mur.
  • Retirez l’escalier.
  • Percez le mur suivants les repères et placez des chevilles dans les trous.

Bon à savoir : pour assurer un ancrage solide de votre escalier, pensez au scellement chimique.

5. Fixez définitivement l’escalier

  • Toujours aidé d’une ou deux personnes, replacez l’escalier. Faites-le reposer sur le tasseau et contre le mur.
  • Ajustez les trous percés précédemment, et vissez le limon au mur de soutien avec une visserie adaptée au support.
  • Pour fixer l’escalier au tasseau, percez par le dessous avec la perceuse, en 2 points, en prenant soin de ne pas tomber sur les points de fixation précédents. Percez des trous de Ø 6 mm.
  • Insérez des tirefonds de longueur 60 mm et vissez-les à la clé plate.

6. Fixez la rampe

Bon à savoir : fixez la rampe en respectant les consignes du fabricant.

  • Commencez par fixer la rampe au poteau d’arrivée. Encollez les parties en contact avec de la colle spéciale bois, puis vissez les éléments aux endroits prévus.
  • Fixez de la même façon la rampe au poteau de départ de l’escalier.
  • Vissez les fixations complémentaires, également prévues à différents endroits, pour renforcer l’ensemble.

Bon à savoir : vérifiez le serrage des vis dans quelques jours et resserrez à nouveau si nécessaire.

 

Ces pros peuvent vous aider