Faire une trémie d'escalier

Sommaire

Faire une trémie dans un plancher d'étage consiste à créer une ouverture suffisante pour y faire déboucher un escalier qui permettre l'accès à cet étage. La nature et les caractéristiques du plancher sont à prendre en compte avant de se lancer dans ce type de travaux. La réalisation d'une trémie est délicate et suppose de bien préparer le projet.

Voici comment faire une trémie d'escalier.

1. Choisissez l'emplacement de votre trémie

Vous avez plusieurs possibilités pour placer votre trémie. L'emplacement est à définir en fonction de l'aménagement de l'étage.

  • Une trémie placée au centre du plancher vous permet de créer une distribution équilibrée par rapport au nombre de pièces à réaliser.
  • Une trémie placée contre un mur permet de gagner un maximum d’espace.
  • Dans le cas d'une pièce sous comble, l'escalier doit déboucher dans la partie habitable (hauteur de 1,80 m sous rampant) pour ne pas que vous vous cogniez à la montée ou à la descente.

2. Déterminez la forme et la surface de la trémie

Déterminez la hauteur sous-plafond et la surface au sol disponibles

  • La largeur de la trémie doit être au minimum égale à celle des marches.
  • La forme et la surface de la trémie dépendent :
    • des possibilités d’échappée de l'escalier, c'est-à-dire la hauteur entre l'extrémité de la trémie et la marche située en aplomb. En général, cette hauteur se situe entre 2 m et 2,20 m ;
    • du reculement offert par le modèle d’escalier, c'est-à-dire son encombrement au sol.

Conseil : pour un escalier droit, un reculement suffisant est essentiel pour le confort de montée.

Choisissez le type d'escalier que vous souhaitez installer

  • Pour un escalier droit, la hauteur sous-plafond et la surface au sol disponibles sont déterminantes.
  • Si vous n'avez pas le recul nécessaire ou pas assez de hauteur sous plafond, les modèles à quart tournant ou à paliers sont intéressants.
  • De même, l'escalier hélicoïdal est une solution à envisager, car peu encombrante. Son diamètre détermine la largeur de la trémie et sa forme, ronde ou carrée.

3. Réalisez le tracé de la trémie d'escalier

Cas 1 : construction sur solives sans plancher

Dans les constructions anciennes, il se peut qu'il n'y ait pas de plancher. L'étage est uniquement constitué d'un solivage apparent sous lequel est fixé un plafond. Dans ce cas, tracez le contour de la trémie sur les solives avec une règle et un crayon ou bien avec un cordeau à poudre.

Conseil : essayez de positionner votre trémie de manière à avoir le moins de solives possible à couper.

Cas 2 : construction avec plancher sur solives

  • Tracez le périmètre de la trémie sur les solives apparentes par en-dessous.
  • Percez les planches au ras des solives pour vous repérer sur le plancher d'étage.
  • Reportez ensuite le tracé sur le plancher.

Cas 3 : construction avec dalle béton

Tracez le contour de la trémie avec un cordeau à poudre.

4. Renforcez la structure avec des étais

Avant d’ouvrir le plancher, il est indispensable de renforcer la structure en soutenant le plafond avec des étais de maçon et un madrier en bois.

  • Positionnez vos étais à l’aplomb des solives, au plus près du futur chevêtre.
  • Pensez à dégager complément les solives à couper.
  • Sécurisez le chantier en protégeant le sol des chutes de bois et de gravats avec des cartons ou de vieilles couvertures et veillez à ce que personne ne se trouve en-dessous.

5. Ouvrez le plancher

Cas 1 : solives en bois

Procédez par étapes :

  • Tout d'abord, découpez le plafond ou les lames de plancher à la scie.
  • Coupez ensuite les solives à la tronçonneuse.

Important : veillez à être dans une position sécurisée et stabilisée avant de commencer à couper.

Cas 2 : dalle béton

  • Tout d'abord, délimitez le contour de la trémie avec un perforateur-burineur en vous plaçant sur la dalle.
  • Creusez ensuite avec le même outil.
  • Sectionnez le treillis soudé de la dalle béton au fur et à mesure avec une pince coupe-boulon.

6. Réalisez le chevêtre

Il vous faut fabriquer un chevêtre qui assure le report de charges dans le plancher. Il sera fixé à l’extrémité des solives raccourcies, perpendiculairement à celles-ci. Sa longueur est calculée de manière à ce qu'il relie les solives d’enchevêtrure, c'est-à-dire les solives qui forment les côtés de l’ouverture en supportant le gros des charges.

Important : il est indispensable de doubler le chevêtre et les solives d’enchevêtrure si l'ouverture est importante. De même, si le chevêtre fait plus de 1,80 m de longueur, installez des étriers en métal à chaque extrémité pour le soutenir.

Fixez le chevêtre de la manière suivante :

  • En premier lieu, clouez les solives d’enchevêtrure contre le solivage en place.

À noter : dans le cas d'un escalier placé contre un mur, fixez les solives d’enchevêtrure avec des sabots à ailes intérieures fixées avec des tirefonds dans le mur.

  • Fixez ensuite le chevêtre en utilisant des sabots à ailes extérieures.
  • Finalisez la fixation en clouant le chevêtre sur l’extrémité des solives raccourcies.
  • Une fois que le chevêtre est posé, vous pouvez démonter vos étais.

Ces pros peuvent vous aider