Poser une rambarde d’escalier en fer forgé

Sommaire

La rambarde, ou garde-corps, garde-fou, est l’ensemble des éléments qui forment une barrière de protection sur les côtés d'un escalier ou d’un pourtour de palier.

En respect aux normes, il est obligatoire de sécuriser un escalier avec un garde-corps. La rambarde d’escalier en fer forgé est d’un seul tenant, elle doit être solidement arrimée à l’escalier pour remplir correctement sa fonction.

Voici comment poser une rambarde d’escalier en fer forgé.

Zoom sur les rambardes en fer forgé

Une rambarde en fer forgé est constituée en général de :

  • poteaux verticaux ;
  • lisses hautes et basses horizontales ;
  • et d’un remplissage, selon le style, de barreaux verticaux, horizontaux ou autres formes géométriques ou courbées…

Mise en garde : toutes les rambardes doivent respecter des normes strictes en termes de géométrie, hauteur et espacement entre les différents éléments. Pensez à vous y référer.

La fixation d’une rambarde en fer forgé s’effectue principalement de 2 manières :

  • directement sur le dessus des marches, ou le plancher du palier ;
  • ou sur la tranche du limon de l’escalier (appelée fixation à l’anglaise).

Dans les deux cas, elle se pose à l’aide de platines :

  • vissées à l’aide de goujons d’ancrage : le principe de ces chevilles métalliques est basé sur un système d’auto-expansion par couple de serrage ;
  • scellées chimiquement ;
  • soudées : il est fréquent que les platines soient soudées au corps de la balustrade, néanmoins ce montage nécessite le maniement de lampes à souder, et donc des compétences particulières.

Cas 1 : Fixez la rambarde à l’anglaise par vissage dans un support plein

La pose de rambarde à l'anglaise se fait sur la tranche du limon.

  • Mettez en place la rambarde de manière à repérer la verticale des points de fixation. Faites appel à des bras supplémentaires, les rambardes de ce type sont lourdes !
  • Tracez des lignes verticales, sur la tranche du limon (ou sur celle de la dalle dans le cas d’un palier), en vous aidant du niveau à bulle.
  • Relevez ensuite la hauteur prévue entre le bas des poteaux de la rambarde et le sol.
  • Reportez cette valeur sur les tracés précédents, vous obtenez les points d’ancrage de votre rambarde.
  • Mettez en place les platines prévues en les centrant sur ces points.
  • Marquez au crayon les emplacements des trous.
  • Lisez les instructions du fabricant, il vous indique entre autres informations la longueur du trou de forage et le diamètre du trou dans la pièce.
  • Percez les trous avec la perceuse et un foret de 8 mm.
  • Nettoyez le trou à l’aide d’une soufflette.
  • Montez le goujon à travers la pièce à fixer.
  • Enfoncez le goujon au marteau.
  • Serrez l’écrou à la clé à douille.

Cas 2 : Fixez la rambarde à plat par vissage dans un support plein

Le principe de montage est identique, seule la prise de mesures diffère :

  • Repérez l’emplacement de la platine sur le sol :
    • à une distance minimale de 2 cm du bord de la marche ou de la dalle ;
    • centrés dans la profondeur de la marche.
  • Marquez au crayon les emplacements des trous.
  • Percez, montez les goujons dans les platines et serrez comme indiqué précédemment.

Cas 3 : Scellez chimiquement la rambarde dans un support plein

  • Lisez attentivement la notice qui accompagne le kit de scellement.
  • Procédez comme précédemment pour marquer les trous de perçage.
  • Percez le support du diamètre de la cheville.
  • Dépoussiérez le trou à l’aide de la soufflette.
  • Montez la cartouche de scellement dans le pistolet.
  • Injectez la résine avec la canule de la cartouche au fond du trou, jusqu’à remplir environ 2/3 du trou.
  • Mettez sans attendre la tige filetée en place dans le trou (faites-la rentrer en la tournant).
  • Respectez le temps de séchage.
  • Présentez ensuite votre rambarde.
  • Vissez la platine au support par l’intermédiaire de la tige filetée et d’un écrou.

Ces pros peuvent vous aider