Escalier paysager

Sommaire

À la fois pratique et décoratif, l'escalier paysager est une structure indispensable lorsqu'un jardin présente des dénivelés. Voici quelques conseils qui vous permettront de choisir les matériaux à votre goût et le type d'escalier paysager qui vous conviendra le mieux.

Qu'est-ce qu'un escalier paysager ?

L'escalier paysager est un aménagement extérieur qui permet de relier différents paliers au cœur de votre jardin. Cet escalier est très pratique pour accéder :

  • à une terrasse surélevée ;
  • aux abords d'une piscine ;
  • à l'entrée d'une habitation ;
  • à un abri de jardin ;
  • à certains endroits pentus du terrain présentant une difficulté d'accès.

Bon à savoir : pensez à installer une rampe en parallèle qui facilitera le déplacement des personnes à mobilité réduite.

 

Escalier paysager : quel matériau utiliser ?

L'escalier paysager peut être réalisé avec différents matériaux. Pour une déco originale, il est possible de les associer. La plupart des matériaux employés pour ce type d'aménagement extérieur sont :

  • le bois : sous forme de rondins ou de caillebotis ;
  • la pierre reconstituée ou la pierre naturelle : en dalles ou en pavés ;
  • le béton : il peut être revêtu d'un carrelage pour terrasse ;
  • la brique : idéale pour un environnement rustique.

Pour enjoliver davantage votre escalier paysager, vous pouvez par exemple le border d'un muret en pierre ou installer une rampe en rondins de bois.

Bon à savoir : le choix du matériau est laissé à l'appréciation de chacun afin que l'escalier extérieur s'harmonise parfaitement avec l'environnement. Il faut toutefois éviter d'employer un revêtement glissant.

Caractéristiques de l'escalier paysager

Selon la configuration du terrain et l'espace dédié à l'aménagement d'un escalier paysager, il est possible d'opter pour un ouvrage rectiligne ou sinueux.

Les marches peuvent être de différentes formes : ovales, carrées, rectangulaires ou en demi-cercle.

La hauteur des marches doit être généralement comprise entre 12 et 15 cm. Quant à leur largeur et à leur profondeur, elles ne doivent pas être inférieures à 50 cm afin que les pieds reposent parfaitement sur la surface de chaque marche.

Les contre-marches peuvent être réalisées avec le même matériau que celui utilisé pour le reste de l'escalier. Mais il est toutefois possible de dissocier différents matériaux afin de créer un effet de style. Vous pouvez par exemple associer :

  • bois et pierre ;
  • brique et pierre ;
  • brique et bois.

En fonction du dimensionnement de l'escalier extérieur, vous pouvez y intégrer un ou plusieurs paliers.

Bon à savoir : les bricoleurs peuvent réaliser leur escalier. Mais il est tout à fait possible de faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller afin de créer cet escalier dans les règles de l'art. Le tarif de ce type de prestation ne peut être obtenu que sur devis.

Escalier paysager : comment aménager ses abords ?

L'un des grands avantages de l'escalier paysager est qu'il peut être végétalisé à loisir. Il est donc fondamental de prendre le temps de choisir les végétaux en tenant compte :

  • du climat ;
  • du type de sol ;
  • de la hauteur des plantes ;
    • de leur période de floraison lorsqu'il s'agit de plantes fleuries :
    • selon le type de plantations, votre escalier peut être fleuri tout au long de l'année ;
    • un choix judicieux des variétés permet de rythmer votre espace et de disposer d'un environnement qui change de couleur au fil des floraisons.

Bon à savoir : la rocaille est un espace végétal particulièrement adapté aux abords d'un escalier paysager. Elle peut accueillir des succulentes, plantes faciles à cultiver et aux caractéristiques très variées.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider